Sécurité connectée : les dernières armes contre les cybercriminels

CYBERFREELANCE juin 9, 2024

Sécurité connectée : les dernières armes contre les cybercriminels

Les news cyber

Données personnelles et IA : les CNIL Européennes saisies contre Meta par Noyb

L’association Noyb de Max Schrems a déposé des plaintes auprès de 11 CNIL européennes pour empêcher Meta d’utiliser des données personnelles pour entraîner ses IA, invoquant des manquements au RGPD. Les tensions augmentent autour de l’utilisation des données personnelles par les IA, comme le montre également la polémique concernant les nouvelles conditions d’utilisation d’Adobe.

FBI contre LockBit : Distribution de clés de déchiffrement pour aider les cictimes de ransomware

Le FBI a annoncé la détention de plus de 7 000 clés de déchiffrement associées au ransomware LockBit, offrant ainsi de l’aide aux victimes pour récupérer leurs données sans frais. Cette initiative intervient après le démantèlement de l’infrastructure de LockBit par une opération internationale dirigée par le Royaume-Uni. Malgré cela, le groupe continue de rester actif sous une nouvelle infrastructure, bien que ses activités aient diminué par rapport à ses niveaux précédents. Le FBI encourage les victimes de LockBit à signaler les incidents au Internet Crime Complaint Center (IC3) et met en garde contre le paiement de rançons, soulignant que cela ne garantit pas la suppression des données ni la protection contre de futures extorsions.

Pack cybersecure d’Orange : une offre innovante pour contrer les cyberattaques

Orange lance son Pack Cybersecure le 6 juin, une initiative visant à protéger les utilisateurs des cybercriminels. Cette offre comprend une plateforme collaborative gratuite pour tous, permettant de tester et de signaler les messages suspects, ainsi qu’une application payante pour les abonnés Orange, offrant une protection pour jusqu’à dix terminaux contre les appels et messages frauduleux. Orange s’appuie sur sa filiale Orange Cyberdefense pour garantir une sécurité optimale, avec une équipe de 3 000 experts traitant quotidiennement un million de menaces.

Cybermenaces aux JO de Paris 2024 : Mandiant alerte sur des risques majeurs

Mandiant, filiale de cybersécurité de Google, met en garde contre des cyberattaques potentielles de grande ampleur pendant les Jeux Olympiques de Paris 2024. Les principales menaces viennent des hackers russes, suivis des attaquants chinois, iraniens et nord-coréens. Les cibles incluent non seulement les organisateurs et sponsors, mais aussi les infrastructures, les athlètes, et les visiteurs. Les menaces comprennent le cyberespionnage, les attaques destructrices, les campagnes de désinformation et les activités à but financier. Mandiant recommande des mesures de sécurité renforcées pour se protéger contre ces risques.

Mots clés :